Article Emotions Communication animale

Les émotions en communication animale

Pourquoi les émotions en communication animale intuitive sont importantes ?

Les émotions en communication animale est un sujet qui concerne à la fois les animaux et à la fois les personnes qui communiquent avec les animaux. Elles sont au centre des séances de connexion animale à ces deux niveaux. Elles sont à la base de notre survie. Il est donc normal qu’elles occupent une place prépondérante ; dans ce qu’on reçoit des animaux mais également dans l’impact potentiel sur nos états personnels en réaction à ce qui est perçu. Les émotions tiennent donc un rôle central en communication animale.

Animaux et emotions

Pour progresser et devenir une bonne communicante animalière, il est nécessaire de savoir ce qu’est une émotion, de reconnaître son utilité, d’apprendre à les identifier et de développer un lien amical envers elles. Elles sont essentielles quand on parle aux animaux. C’est d’autant plus important pour les personnes hypersensibles.

Cet article s’adresse aux personnes en formation en communication animale mais également aux personnes qui veulent mieux comprendre comment la communication animale intuitive peut aider leurs animaux.

Les émotions

Les informations expliquant les émotions sont identiques pour les animaux et pour les humains (nous sommes des animaux dits humains).

Qu’est-ce qu’une émotion ?

Une émotion est issue d’une sensation corporelle signalant une perturbation ou une atteinte à notre sécurité. Danger issu de ce qui est perçu de notre environnement par nos sens et notre proprioception (position de notre corps). Elle signifie qu’il existe un besoin et elle vise un but : notre survie. Elle déclenche une réaction. Et veut une action de notre part.

Elle s’exprime par des sensations physiques mais pas uniquement. Elle se manifeste également par des comportements, des pensées automatiques, radicales et simplifiées.”*

Pour Charles Darwin, les émotions sont des “phénomènes adaptatifs biologiques, existants dès l’état embryonnaire, chez toutes les espèces animales“. Et donc chez l’homme également.

Quel est le processus naturel d’une émotion ?

L’émotion est en premier lieu corporelle. Elle vient et s’adresse au corps pour qu’on rétablisse notre équilibre physique le plus rapidement possible. Cet équilibre est synonyme de sécurité et vise à la préservation de notre vie. Le corps vit l’émotion dans le court terme.

Processus des emotions

Dans un second temps le mental va intégrer cette émotion selon l’association à la situation vécue. Et va “réfléchir” sur le long terme en fonction de ce marquage et de la structure cérébrale. Il va, soit rechercher (si cette empreinte est positive et agréable), soit éviter (si l’empreinte est négative) les situations liées à celle qui est à l’origine de l’émotion enregistrée.

En communication animale, on ressent les émotions majeures des animaux dans une situation spécifique ou sur un thème en particulier. Il faut les reconnaître et les accepter sans se protéger. Sinon, cela pourrait engendrer des limites dans le travail fait dans la communication avec les animaux. Et comme on ne peut reconnaître que ce que l’on connaît déjà et être bien qu’avec ce qui est serein chez nous. Le travail sur nos émotions personnelles est bénéfique pour la qualité des connexions animales.

Quelles sont les émotions ?

Il existe plusieurs classifications des émotions (selon les auteurs). Je vais vous présenter celle que j’utilise et qui comprend 4 grandes émotions. Dans ce classement, toutes les autres émotions sont en fait un panaché de ces 4 majeures**. J’apprécie particulièrement cette classification en 4 groupes car elle favorise la bonne reconnaissance de l’émotion reçue.

Ces 4 émotions principales sont :

  1. La Peur
  2. La Colère
  3. La Tristesse
  4. La Joie

Elles ont une durée de vie variable. Elles débutent par un état émotionnel (quelques secondes), puis deviennent un trait émotionnel (quelques années) et enfin peuvent devenir un style émotionnel (manière récurrente de réagir aux expériences)***.

La joie ne posant généralement pas trop de problème, ce sont les trois autres que nous allons majoritairement évoquer ici.

Instagram @resonance.marion

Les émotions chez les animaux

Si on s’est peu penché sur la question de savoir si les animaux avaient des émotions par le passé. Aujourd’hui, c’est bien le contraire. Et heureusement. On reconnaît enfin le droit au bien-être des animaux et leur sensibilité . On observe, on étudie et on peut effectivement reconnaître, à travers leurs comportements, que les animaux ont les mêmes émotions que nous.

Les emotions des animaux

Les 4 émotions majeures (joie, peur, colère, tristesse) font bel et bien partie de leur palette émotionnelle. Il est cependant à noter, que ce n’est pas parce que certaines de leurs émotions ne se voient pas qu’elles n’existent pas (ce que nous ne pouvons observer peut manquer d’existence, à nos yeux).

C’est comme croire qu’avec un cheval introverti on peut mettre plus d’intensité dans les aides, car on se dit qu’il la vit bien. Alors qu’en fait, il vit autant d’émotions négatives qu’un cheval qui va bondir au moindre mouvement de jambe, mais, simplement, lui, il ne l’extériorise pas.

Donc, ce n’est pas parce que ne les voit pas ou pas toujours que les émotions n’existent pas pour un animal.

Et si on inverse le postulat de cette réflexion, peut-être que les animaux ont d’autres émotions qu’on ne repère pas car nous elles ne font pas partie de notre propre palette émotionnelle. On ne reconnaît que ce que l’on connaît !

Quelques exemples

4 emotions 4 reactions

Voici un exemple pour chaque émotion majeure :

  • La peur, c’est ce que ressent la souris qui voit Félix le Chat et qui fuit pour éviter de se faire dévorer.
  • La colère, est cette sensation intérieure qui canalise toutes ses forces pour combattre et mordre comme elle peut Monsieur Félix qui commence déjà à jouer avec elle en la jetant dans les airs.
  • Et enfin, la tristesse est le repli sur elle-même que la souris connaît en raison d’un manque de forces et de solution opérante. Elle se résigne, fait la morte. Et risque fort de l’être réellement à plus ou moins court terme.

Autres exemples pour illustrer les émotions chez des animaux :

Exemples d'émotions animaux
  • Un chien ou un cheval va déprimer un certain temps à la séparation de son meilleur compagnon.
  • Dans l’agressivité d’un chien, il y a forcément de la colère qui lui permet d’enclencher la lutte et limiter l’action de l’autre.
  • Un chat qui se met à uriner hors de sa caisse par stress.
  • Une vache qui marque un pas de retrait à l’approche d’un humain montre sa peur.
  • Un éléphant qui touche la dépouille d’un membre de son troupeau témoigne sa peine.

Les émotions chez les chevaux

On connaissait déjà la capacité d’un cheval à lire les émotions exprimées par les humains. Leur capacité à voir les détails et même nos micro-expressions est sans conteste. Tout comme leur capacité à ressentir notre rythme cardiaque et notre respiration.

Emotions chez les chevaux

Ce qui se comprend aisément quand on connaît leur aptitude à identifier l’état d’esprit de leurs congénères grâce au moindre mouvement de naseaux ou d’oreilles. 

Mais une étude canadienne va plus loin. Elle confirme, non seulement que les équidés ont la capacité de :

  • Reconnaître nos émotions,
  • Mémoriser les émotions perçues pour les intégrer dans leurs interactions ultérieures avec chaque personne concernée. Certainement dans le but de leur préservation physique et d’adaptation.

Mais surtout cette étude arrive à la constatation que le cheval se souvient d’émotions vues sur photo.

Personnellement c’est cette partie qui m’impressionne le plus. Puisqu’elle démontre que les chevaux ont enregistré l’émotion initiale (de colère ou de joie de personnes inconnues) uniquement sur photo. Pour ensuite, utiliser à bon escient, cette information lors de la rencontre avec la personne concernée.

Je pense que cela montre leur connaissance naturelle des émotions. Sinon, ils ne porteraient pas une telle importance aux signaux de notre état émotionnel. Ils privilégieraient un autre atout naturel que la détection des signaux émotionnels. Signaux que nous leur envoyant consciemment ou non quand on est avec eux.

Voici le lien du site ici.radio-canada.ca pour accéder à l’article en ligne

Et l’étude au format PDF : Les chevaux perçoivent les émotions humaines et s’en souviennent _ ICI Radio-Canada.ca

Prendre contact Marion Peluso

Les émotions en communication animale

En communication avec les animaux, on va très souvent, voire à chaque fois, aborder les émotions que les animaux vivent. Car cela peut concerner un comportement, un caractère, la relation, un état psychique changé… Qu’elles soient un problème ou pas, elles nuancent les messages. Identifier l’émotion associée à une situation donnée est, pour cette raison, une étape fondamentale pour comprendre l’animal. Et une étape indispensable pour mener un travail de qualité pendant une séance.

Comment capter les émotions en communication animale ?

Etre attentive aux emotions des animaux

Les émotions sont tellement importantes durant les connexions qu’il s’agit d’un sujet récurrent dans mes stages de communication animale. On en parle mais les stagiaires apprennent aussi à les repérer, à les découvrir avec les chevaux.

Toujours présentes, elles colorent les images reçues. Pour les capter précisément, il s’agit de concentrer ses ressentis, non pas uniquement sur ce que fait l’animal mais aussi sur :

  1. Sa façon de vivre les choses ou la situation,
  2. Sa motivation,
  3. Le but visé et ses priorités. Avec par exemple la chaîne des Pourquoi ?

Cependant, pour des situations très chargées émotionnellement ou anciennes, atteindre les émotions peut être difficile. C’est comme protégé. Verrouillé. Dans ce cas, je vous conseille de ne pas forcer le passage et d’éviter d’y aller frontalement. Lutter contre quelque chose, le renforce. Quand on a l’habitude de travailler sur le passé douloureux des chevaux, on s’en rend très vite compte. Il est, pour cette raison, important de ne pas forcer en posant trop de questions. Mais plutôt de trouver une autre porte d’accès. Elargir le sujet pour revenir vers ce qui pose un problème par un nouvel angle d’approche.

Comment travailler les émotions en communication animale ?

En communication animale, l’écoute des émotions animales est fondamentale car la spécificité de l’émotion vécue est la clé pour comprendre un animal. Car elle permet de saisir l’individualité de chacun.

Pour travailler les émotions dans les communications animales intuitives, mes conseils sont les suivants :

  1. Recevoir toutes les informations dans la situation visée,
  2. Chercher à identifier ce que cherche l’animal à vivre, à faire ou à éviter,
  3. Trouver les émotions actives dans ce comportement,
  4. Préciser le plus exactement possible l’élément qui provoque cette émotion de peur, de colère…
  5. Identifier et évaluer leurs intensités,
  6. Caractériser le mieux possible la manière dont il vit cette émotion, sur quelles expériences elle s’appuie pour s’activer,
  7. Trouver ce qui permettrait à l’animal de ne plus vivre ces émotions désagréables dans cette situation.

Toutes ces précisions sont très importantes et intéressantes à transmettre aux propriétaires pendant une séance afin qu’ils puissent mieux comprendre ce que vit leur chien, s’approprier quelle aide apporter à leur cheval et réussir à changer une dynamique problématique.

Il est en effet alors possible de remplacer une réaction indésirable de l’animal par une action adaptée. Car action et réaction sont deux choses différentes. Dans une action l’individu est acteur. Alors que dans une réaction, il est l’objet de ce qui a provoqué sa réaction.

5 choses à savoir sur la communication animale

Les émotions en coaching de communication animale

Comme je l’ai précisé au début de cet article, les émotions sont importantes dans nos vies, dans celles des animaux et donc en communication animale. Par conséquent travailler sur nos émotions personnelles aide à mieux travailler celles des animaux.

C’est encore plus important pour les personnes hypersensibles. Si L’hyperactivité cérébrale est un avantage en communication animale pour la réception des informations. Elle est à travailler afin de tisser un lien apaisé avec les émotions et les perceptions sensorielles.

On n’a pas forcément envie d’être attentive à ces sensations désagréables. Pourtant, elles nous disent qui nous sommes. Et sont nos alliées. Leur but n’est pas de nous déstabiliser, bien au contraire. Elles sont des messagères, des signaux d’alerte. Elles sont là pour nous obliger à rétablir notre équilibre. A prendre soin de notre vie, car quelque chose ne va pas.

Et quand on sait que les émotions passent par notre subconscient tout comme notre intuition, l’intérêt apparaît encore plus grand.

Les séances de développement personnel lors du coaching, permettent (entre autres) de comprendre les émotions problématiques. Pour comprendre leur message. Ce travail se fait par la communication intuitive et la technique de la réunification des fragments d’âme.

Si on n’écoute pas ses émotions

Emotions bloquees creent souffrance

En essayant de les ignorer ou de les “gérer”, les émotions s’enkystent.

Ce qui provoque des dysfonctionnements intérieurs, voire des phénomènes psychosomatiques. Tant qu’une émotion n’est pas entendue, elle renforce notre mal-être.

De plus, en étant dans le déni, le problème devient toujours plus incompréhensible, car le mental va empêcher la compréhension du problème. Car le mental et les émotions n’ont pas le même but. Les secousses émotionnelles veulent qu’on agisse pour éliminer le danger (elles vivent dans la réalité), le mental veut éviter les situations douloureuses (il jongle avec les pensées).

Non seulement notre style émotionnel va s’enraciner profondément et avec lui une prédisposition à vivre toujours le même type d’émotions. Et le même comportement récurrent également.

Ainsi c’est une part de notre liberté que nous perdons. Nos choix, inconscients et conscients diminuent. Et avec eux nos possibilités. Nous restons le jouet de nos émotions.

L’impact du travail sur ses émotions

Agir grace aux emotions

Les techniques psycho-énergétiques (communication intuitive, fragments d’âme, tarots) permettent de franchir le barrage du mental et de l’égo.
Grâce à la communication intuitive, je vous dis ce qu’exprime votre émotion, son but et ce dont elle a besoin de votre part. Elle prend sens. Elle se relie à votre histoire, et vous voyez l’enjeu réel, invisible auparavant. Des solutions apparaissent ainsi qu’un regain de pouvoir. C’est la libération de la souffrance qui permet de redevenir actrices, libres de nos choix. 

Quel est le but des émotions ?

C’est l’action. Toute émotion cherche à nous faire agir. Et comme le dit si bien Olivier Locket : “L’émotion est le moteur de changement, et la joie son essence.” Agir pour rétablir notre homéostasie (= notre équilibre, notre harmonie).

Pour Tomas Navarro, une épreuve (petite ou grande) sous-entend un changement. Sinon, notre situation persistera et avec elle, le stress qui nuit à notre santé générale, à notre vitalité.

En laissant faire son trajet naturel, une émotion est tel un papillon. Elle s’envolera aussi vite qu’elle est apparue. Et nous aura poussé à changer quelque chose et à reprendre notre évolution ascendante instantanément.

Emotions comme des papillons

Comme vous avez pu le constater, les émotions sont un thème central dans la communication avec les animaux. Au coeur de nos vies et de celles des animaux.

Elles sont un des points forts de la communication animale pour les propriétaires qui peuvent mieux comprendre qui est vraiment leur compagnon. Ce qui demande, de la part de la communicatrice animalière, la capacité d’être à l’aise et de savoir travailler toute la palette émotionnelle des animaux.

Mais je suis convaincue que poser un doux regard sur elles, c’est ouvrir une porte sur notre sensibilité, notre quintessence et nos potentiels.

Article du 25 avril 2024

*Emotions, les explorer, les comprendre. Oeuvre collective. Cyrielle Bedu, Agathe le Taillander, Paloma Soria Brown et Maud Ventura

** Emotions, quand c’est plus fort que toi par Catherine Aimelet-Perissol.

*** Les profils émotionnels par professeur Richard Davidson



Les informations sur les séances de communication animale peuvent vous intéresser

Communication animale a distance