Adopter un chien

Comment réussir l’adoption d’un chien ?

La communication animale et des conseils pour réussir l’adoption d’un chien

Avoir un chien dans sa vie

Adopter un chien, quel bonheur en perspective ! Vous vous imaginez déjà en train de vous occuper de lui, de lui faire un panier tout doux. Ainsi que les jeux et les balades ensemble. C’est génial. Et, je vous comprends, je suis comme vous. Vivre avec un chien (mais aussi un chat et un cheval 😉 est un bon moyen d’avoir une réalité augmentée !

Mais (il y a souvent un mais quelque part 🙂 ) l’engagement qu’une adoption représente, engendre de nombreuses dimensions à envisager. C’est aussi la meilleure solution pour réussir l’adoption d’un chien. Ainsi que d’avoir la meilleure compréhension possible des besoins et du point de vue de votre futur compagnon à 4 pattes. Et ainsi faire de cette adoption, une adaptation réussie et épanouissante pour tout le monde.

Ce guide vous accompagne dans ces deux étapes essentielles pour réussir l’adoption de votre futur chien. A savoir, des informations pratiques pour construire votre projet. Ainsi que la présentation de l’aide que représente la communication animale (pour vous et pour le Loulou) lors de cette adoption.

A quoi faut-il penser pour réussir l’adoption d’un chien ?

Alors voilà ! Cela fait un moment que l’envie d’avoir un Loulou vous taraude. Les bons moments en famille, les running ensemble mais aussi le soutien affectif qu’il représentera pour toute la famille. Tout est positif. Mais entrons un peu plus dans les détails pour penser à toutes les questions à envisager pour réussir l’adoption d’un nouveau chien.

Quelques questions concrètes pour décider ou non à adopter un chien

Adopter ou acheter un chien

Par ces questions, il s’agit en fait, d’évaluer la faisabilité d’une adoption. Faisabilité pour vous et pour un chien. Selon moi, je pense que cette étape est plus spécialement importante s’il s’agit de votre premier chien ou si cela fait longtemps que vous n’en n’avez pas eu. Car si vous avez toutes les habitudes et connaissances de ce qu’implique d’avoir un Loulou, ce n’est peut-être pas nécessaire.

Voici les éléments principaux à évaluer :

  • Ai-je un style et un rythme de vie qui s’adapte aux besoins d’un chien ?
    • Il s’agit de se demander si vous avez assez de moments disponibles dans vos journées pour vous occuper de lui. C’est-à-dire tous les jours pour les besoins quotidiens (petites balades, sorties pour faire pipi pour couper les temps d’absence, interagir avec lui, les petits exercices réguliers d’éducation même pour les chiens adultes, le brosser, vérifier s’il n’a pas de tiques…).
    • Mais aussi des moments réguliers dans la semaine, dédiés à ses activités de chiens (sorties longues dans des endroits adaptés, rencontres avec des congénères, cours d’éducation canine au début).
    • Il faut également définir la durée de vos absences quotidiennes pour le travail et autres. Afin d’évaluer objectivement combien de temps par jour et par semaine votre futur chien restera seul à la maison. Car un canidé a besoin de partager du temps avec ses maîtres.
    • L’espace que vous pouvez proposer au quotidien à votre animal est également à prendre en compte. Par exemple, un molosse de 50 kg dans un appartement n’est certainement pas l’idéal pour lui, comme pour vous.
    • Et comment vous voulez fonctionner pendant vos vacances. Partir avec lui ou non.
    • Est-ce que j’accepte d’avoir des poils partout (maison, voiture, vêtements) ?
  • Ai-je les moyens financiers de prendre en charge mon animal ? C’est une des grandes questions du projet. Car un chien représente un budget conséquent durant une dizaine d’années. Et la charge financière est la première cause d’abandons des animaux de compagnie.
    • Adopter un chien, signifie aussi acheter un chien. Par conséquent la décision doit prendre en considération cette première dépense. Elle est cependant facilement mesurable car immédiate et unique. Petit conseil cependant, ne tombez pas dans le piège d’acheter un chien de race pas cher en dehors des éleveurs déclarés ou des particuliers qui font juste faire une portée à leur femelle. En gros, ne cherchez pas à adopter un chien gratuit, ni d’acheter un animal qu’on vous présente dans un fourgon sur un parking ou sur un marché. Car vous risquez de participer et d’encourager le trafic d’animaux. Trafics accompagnés de maltraitances, de sevrages précoces, de manques affectifs et alimentaires.
    • Les dépenses spécifiques de la première année concernent principalement, la primo-vaccination, l’identification et la stérilisation éventuelle. Ainsi que des cours d’éducation canine si nécessaire.
    • Les dépenses suivantes sont, quant à elles, récurrentes :
      • Il s’agit de l’alimentation (pour laquelle la qualité et le prix sont proportionnels). Il faut savoir qu’en deux ans, le prix de la pet food a augmenté de 25 %. Vous aurez également à choisir entre les croquettes, la ration ménagère ou le BAFR.
      • Les rappels annuels de la vaccination, les antipuces et anti-tiques, les vermifuges réguliers, les colliers ou laisses et manteaux selon les cas.
      • Mais aussi les séances d’ostéopathies. Une par an est conseillée (tant qu’il n’y a rien de spécifique comme une chute ou un accident). Le prix se situe entre 50 à 70 €uros.
      • Le toilettage selon les races.
      • Le surcoût que représente un chien dans le budget vacances (Dog Sitter, chenil ou taxes dans les structures de tourisme).
      • Les jouets éventuels (car on craque très facilement quand on va dans un magasin pour animaux).
      • Et bien sûr, les visites vétérinaires supplémentaires en cas de maladies, blessures ou accidents. Et ce, même s’il existe des mutuelles pour animaux, car elles ne prennent pas tout en charge et sont encore assez onéreuses mensuellement.
      • L’assurance responsabilité civile. Normalement, votre assurance habitation inclus d’office les animaux de compagnie quand ils provoquent des dommages matériels et corporels. Mais il vaut peut-être mieux vérifier et le signifier par écrit à votre assurance au moment de l’adoption. Et veiller aussi que la catégorie 1 ou 2 soit prise en compte par cette dernière. En revanche, celle-ci ne couvre que les dommages faits aux tiers, et non pas pour lui-même.
  • Est-ce que mes animaux de la maison vont accepter un nouveau chien ? Accueillir un nouveau chien nécessite que les autres animaux déjà dans la famille puissent vivre l’arrivée du nouveau venu en toute sécurité.
    • La question se pose pour les chiens mais encore plus si vous avez déjà un ou plusieurs chats chez vous.
  • Est-ce que je connais l’éducation positive et les pratiques associatives pour dresser un chien ? C’est un élément important notamment en raison des conséquences :
    • Sur le budget à prévoir en cours d’éducation canine ou non,
    • En termes de temps nécessaire à consacrer à son éducation qui sera plus important si c’est votre premier,
    • Sur le choix de la race et du caractère de l’animal.

Bon à savoir : nouvelle démarche pour pouvoir acheter ou adopter un chien

Réussir adoption d'un chien en tenant compte de son énergie

Une des nouvelles règles à connaître consiste dans l’obligation d’obtenir un certificat d’engagement et de connaissance (des besoins spécifiques de l’espèce) pour pouvoir adopter. Cette loi est en vigueur depuis le 1er octobre 2022. Cela consiste en un document écrit, à signer, qui précise les besoins d’un animal et le coût estimé pour sa prise en charge. L’obligation de ce document ne concerne pas que les Toutous mais aussi tous les animaux de compagnie et les chevaux. A la suite à cette signature, un délai de 7 jours est à respecter avant de pouvoir ramener l’animal chez vous. Le but est d’éviter les adoptions impulsives et les abandons ultérieurs dont nous sommes, en France, détenteurs du record en Europe.

Les récentes évolutions légales, visent la diminution du nombre d’abandons (évalués à 200 000 par an en France), la diminution de la maltraitance (par ignorance ou volontairement). Mais aussi à mieux prendre en compte le bien-être animal pour nos animaux de compagnie. De plus, le plan du gouvernement du 22 mai 2024 vise à renforcer ce certificat par un parcours de responsabilisation plus construit. De nouvelles lois sont donc à prévoir !

Quel type de chien adopter ?

Choisir un chien selon son mode de vie

Vous avez réfléchi à tout ça. Vous avez évalué le temps, l’organisation quotidienne et le budget nécessaires. Et c’est ok ! Votre cœur est déjà en train d’attendre ce Loulou que vous allez aimer. Alors, plongeons dans le vif du sujet. Qui sera votre futur chien ? Comment vous le voyez ? Grand ou de petite taille, poils longs, dynamique ou paisible ?

Cette étape consiste à faire un portrait-robot de votre futur chien afin de sélectionner (parmi toutes les possibilités), les critères principaux. Il s’agit de son âge, mâle ou femelle, sa taille et sa race. Il est tout à fait possible de ne pas avoir d’idées arrêtées pour chacun de ces critères. Mais, réfléchir à tous ces critères permet quand même, de mettre en évidence les plus importants pour vous et votre famille. Par exemple, l’âge peut avoir peu d’importance, mais vous voulez absolument un mâle.

L’âge du chien

Réussir l'adoption vieux chien

Immédiatement, vous vous imaginez avec cette petite boule de poils, que vous pouvez porter dans les bras et qui s’accroche à vous et à vos cheveux. Ils sont trop mignons tous ces chiots.

Mais adopter un chiot n’est pas obligatoire. Et il n’y a pas d’âge idéal en fait. Vous pouvez également adopter un adulte, voire un vieux chien. Oui, mais on dit qu’ils sont plus difficiles à éduquer ?! En fait non. A tous les âges, les chiens peuvent apprendre et évoluer. Tout dépend de ce que vous souhaitez faire et votre connaissance des Toutous.

Quels sont les avantages selon l’âge du chien ?
  • Adopter un chiot à l’avantage de lui procurer très tôt dans sa vie tout ce dont il a besoin pour être bien dans son corps et dans sa tête. Un chiot demande du temps de présence et du temps pour son éducation et sa propreté. Ainsi que de la patience notamment pour ce qui est de ronger les barreaux de chaises et les chaussures, ou manger les chaussettes. Cela oblige à ranger parfaitement la maison, ce qui peut être une bonne motivation ! Il faudra également adapter vos activités pour respecter sa croissance physique (articulations notamment) sans aller trop vite. Ne pas faire de running avant ses 18 mois par exemple et prévoir une intensité progressive.
  • Adopter un chien adulte à l’avantage qu’il connaît déjà le fonctionnement de la vie avec les humains (dans la majorité des cas). De plus son caractère est formé. Il faudra évoluer progressivement avec un chien adulte afin de lui permettre de s’adapter. De vous faire confiance, pas à pas, car vous ne connaissez pas, sa vie avant vous, ou très peu. Et ses réactions peuvent vous étonner. Et savoir comment lui expliquer progressivement qu’il doit changer certaines habitudes. Les chiens adultes sont généralement plus calmes que les jeunes. Les chiens réformés de la police ou de l’armée ou les chiens guides d’aveugle peuvent également être adoptés.
    • Avant d’accueillir un chien adulte chez vous, vous pouvez vérifier s’il connaît les enfants (si vous en avez ;-), son comportement avec les autres chiens, s’il est fugueur ou pas, s’il sait rester seul sereinement, son état de santé également. Et ainsi mieux évaluer sa capacité d’adaptation à votre mode de vie.
  • Adopter un vieux chien à l’avantage d’avoir un Loulou très posé qui a l’habitude de nombreuses situations. Il trouvera facilement sa place chez vous et s’adaptera selon ses capacités. Vous pourrez prendre soin de lui pour l’aider à vivre au mieux avec vous. Ce sera lui qui vous signifiera ce qu’il peut ou non faire, et donc à vous de vous adapter en tenant compte de cela. Les frais seront, peut-être malheureusement, plus importants en raison de sa vieillesse. Mais parfois, un “papi” est bien moins délicat qu’un jeune fou !

Adopter un mâle ou une femelle ?

Une fille ou un garçon ? Au-delà de la question de la stérilisation qui se pose dans les deux cas et des particularités individuelles, souvent le choix est très tranché. Si on cherche à marquer un peu la différence, on peut généralement dire que :

Choisir un chien ou une chienne
  • Un mâle est plus grand qu’une femelle, plus actif et vif, plus à la recherche de contact et de proximité avec son maître. On dit aussi qu’un mâle est plus stable émotionnellement, mais en tant que communicante animalière, je ne fais pas le même constat. Un mâle aura en revanche, l’habitude de lever la patte pour uriner sur presque tout. Et les rencontres entre mâles peuvent être plus délicates, mais cela dépend du caractère des deux protagonistes.
  • Une chienne est généralement plus indépendante et calme. Moins joueuse, surtout si elle a eu des chiots. Et plus docile. On dit souvent que pour un premier chien, il vaut mieux une femelle. Cependant, elle aura 2 fois par an ses chaleurs sauf si vous la stérilisez.

Quelle taille et quelle race de chien privilégier ?

Chien pure race ou petit batard

Choisir la taille de son futur chien dépend de : votre envie, de l’espace chez vous, de ce que vous souhaitez faire avec lui (plus il est grand et plus c’est compliqué de l’emmener en vacances, ou dans les transports en commun). La taille est en lien avec la race et donc le caractère.

Bien sûr, pour réussir l’adoption de votre chien, il n’est pas obligé de choisir un loulou avec pedigree. Bien au contraire, les petits bâtards trop mignons et gentils sont également une très bonne solution. Les “croisés” comme on dit, sont moins fragiles physiquement, plus souples au niveau de leur tempérament et leur caractère. Ils sont des super chiens, peut-être encore plus uniques. Qu’ils soient des chiens abandonnés à la SPA ou issus d’une rencontre involontaire mais passionnée, ces loulous sont vraiment des très bons chiens de compagnie.

Il y a énormément de races de chiens, puisqu’on en dénombre 450 dans le monde. Encore une fois, les particularités individuelles des animaux relativisent les généralisations. En revanche, je pense qu’il est bien de garder en tête que le caractère type d’un chien de race et sa fonction initiale (garde, chasse, berger) doivent rester des éléments importants dans votre décision pour un chien de pure race. Car pendant les séances de communication avec les chiens, je constate que plus un chien vient d’une race aux activités et caractères typés et plus il faudra coller à ces données pour qu’il trouve un profond équilibre émotionnel et physique.

Quelques exemples
Chiens de pure race ou pas
  • Les chiens de berger ont besoin d’un travail (c’est-à-dire une responsabilité) afin de trouver leur place sereinement. Sinon, une fragilité émotionnelle et une hyperactivité peuvent se créer.
  • Des bergers type Berger australien et Border collie ont quant à eux besoin d’un style de vie qui leur permette à la fois d’être au maximum à côté de leurs propriétaires et d’être en mouvement au maximum.
  • Les malinois sont d’une vivacité et d’une force mentale telles qu’il faut avoir beaucoup d’expérience pour avoir un malinois équilibré, cadré, heureux et serein.
  • Les molosses (dogue ou montagne) est une typologie de chiens qui ont des caractères et des physiques très différents. Ils sont dits molosses en raison de leurs caractéristiques anatomiques. Allant du Carlin (si, si), au Boxer, en passant par le Cane Corso jusqu’au Saint Bernard. Ils nécessitent une grande rigueur car même s’ils ne sont pas plus méchants que les autres. Leurs mâchoires peuvent malheureusement engendrer des blessures potentiellement mortelles.
    • Le carlin est, lui aussi, un molosse mais dit de compagnie, et même si tout chien peut devenir dangereux. On n’est quand même pas dans la même problématique. Et ils ont une telle personnalité, qu’il est difficile de leur résister.

A noter que les malinois et les molosses sont les chiens les plus abandonnés en France. La taille et le caractère sont des éléments impactant positivement, ou non, le bon déroulement et la réussite de l’adoption.

Veiller à la catégorie du chien adopté

De plus, en fonction de sa race ou de son physique (s’il n’a pas de pedigree), un Loulou peut engendrer des obligations pour leur détention. Il s’agit des chiens de catégorie 1 et 2, dits “dangereux”. Tout aussi adorables que les autres, ils nécessitent cependant un permis de détention de votre part ainsi que le port de la muselière selon la catégorie et les situations.

Categories des chiens
  • Les chiens dits d’attaque comme le mastiff et ceux sans pedigree, sont des chiens de catégorie 1. Ils ont besoin d’être encadrés afin d’utiliser leurs potentiels positivement. Ils n’ont pas le droit d’utiliser les transports en commun ou les lieux publics par exemple.
  • Des chiens de garde et de défense, tels que le rottweiler ou le berger allemand par exemple, appartiennent la catégorie 2. Ils nécessitent également un encadrement maîtrisé. Ainsi qu’une stimulation cohérente sinon, ils sont susceptibles de développer des tocs, du stress et de devenir réactifs.
  • Tous les autres chiens appartiennent à la catégorie 3. Même s’ils ont une belle taille comme les beaucerons par exemple.

Quel est le meilleur endroit pour adopter un chien ?

On se rapproche de la rencontre avec votre Loulou. Où trouver votre futur chien ?

Les différents lieux pour acheter ou adopter un chien sont :

Trouver son chien dans un refuge
Trouver son chien dans un refuge
  • Les refuges et la SPA : ce sont des associations protectrices des animaux. Qui sauvent les animaux pour leur trouver une nouvelle famille. On peut y trouver des chiens abandonnés de tous les âges, de toutes les races et de tous les caractères. De plus, vous aurez des conseils par les soignants pour faire votre choix. Une adoption à la SPA est souvent suivie par une visite ultérieure à votre domicile afin de vérifier que tout se passe bien pour tout le monde.
    • Attention, vous devrez payer pour adopter un chien d’un refuge. En effet, les associations protectrices des animaux engagent des frais importants pour mener leurs actions et prendre en charge les animaux. Adopter un chien dans un refuge coûte environ 300 euros.
  • Les organismes et administrations tels que l’armée et la police pour adopter les chiens réformés militaires ou de la police. Mais aussi les chiens guides d’aveugles à la retraite sont adoptables auprès des organismes formateurs. Mais il vous faudra répondre aux critères définis par ces organismes pour pouvoir accueillir ces chiens qui ne peuvent plus remplir leurs missions.
  • Il est également possible d’adopter des chiens retraités, issus des laboratoires ou d’élevages.
  • Les éleveurs particuliers : la situation type est le propriétaire de la chienne qui a une portée. Et qui souhaite vendre les chiots. Il est tout à fait possible d’avoir des chiens avec des beaux pedigree et en bonne santé. De plus, ces chiots peuvent rester suffisamment longtemps avec leur mère et vivent dans une famille avec toutes les habitudes que cela implique. Ce qui est très bénéfique.
  • Les éleveurs professionnels : il est possible de les trouver facilement sur internet en mentionnant la race que vous recherchez. Les prix varient en fonction de la race. L’avantage est que vous connaissez parfaitement le pedigree.
  • Dans les salons et foires : ce sont des éleveurs professionnels qui exposent les portées à vendre. Attention aux craquages impulsifs ! Il est conseillé, avant d’adopter de se déplacer sur l’élevage pour bien discuter avec l’éleveur. Mais aussi de rencontrer la mère des chiots, voir le mode de vie et les conditions d’élevage, les soins prodigués…

Bon à savoir

impossible dadopter un chien en jardinerie

Depuis janvier 2024, il n’est plus possible d’acheter des chiens en jardinerie sauf, si ce sont des associations qui proposent ces animaux à l’adoption. Il en est de même pour les petites annonces sur les sites de vente entre particuliers. Qui sont normalement interdites pour des offres payantes d’animaux à acheter ou à adopter. En fait, sur les sites de petites annonces, il sera mentionné “don-gratuit” ou aucun prix quand la personne n’est pas professionnelle.

N’offrez pas d’animaux sans être certain que la personne qui recevra ce cadeau soit prête pour tout ce que cela implique. En revanche, vous pouvez offrir une séance de communication animale en cadeau pour l’aider durant l’adoption de son futur animal :-).

Je prends contact pour mon chien

Comment la communication animale vous aide à réussir l’adoption de votre chien ?

Vous touchez au but. Toutes les étapes précédentes ont permis de construire rationnellement un portrait-robot. Vous savez clairement le type ou la race que vous voulez. Et à partir de ce moment-là, la communication intuitive animale peut vous accompagner pour réussir l’adoption de votre chien.

La communication animale intuitive est une technique énergétique qui permet de connaître leur personnalité, leurs émotions, leurs besoins et envies, leurs blocages. Sans qu’il soit nécessaire de les toucher, ni même de les voir puisque communiquer avec les animaux peut se faire à distance.

La communication avec les animaux vous aide à choisir

Adopter un chien dans un refuge 2

Ca y est, vous y êtes. Devant vous, se trouvent 8 ou même 9 chiots, tous plus mignons les uns que les autres. Alors, comment ne pas craquer pour tous ces petits museaux à la démarche chaotique ? Et surtout comment choisir LE bon chiot de la portée ? Ou, vous voilà, peut-être entourée des Toutous du refuge. Mais alors, comment en choisir un parmi tous ceux qui attendent d’être choyés et aimés ? Et parfois, à l’inverse, il n’y a aucune place au doute. Votre coeur a trouvé, presque au premier regard, l’élu. Celui sans lequel vous ne saurez pas repartir.

Dans tous ces cas de figures, il faut bien être honnête, le moment du choix est à la fois intense et émotionnellement chargé. Rester lucide est difficile. Comment réussir à trancher clairement sans regret, ni doute ? Comment ne pas se tromper ? C’est un peu compliqué.

Le premier conseil : mieux connaître individuellement chacun des chiens potentiels

Ce conseil est simple. Mais indispensable : il s’agit de passer du temps avec eux. Individuellement et en groupe. Cela vous permettra de :

Adopter un chien adulte
  • Faire connaissance avec chacun,
  • Jouer avec eux,
  • Laisser l’opportunité au chien plus enthousiaste de se calmer pour venir à votre rencontre et d’interagir calmement avec vous. Mais aussi, au plus timide de profiter que vous soyez moins entouré pour pouvoir vous approcher,
  • Faire des séances de câlins,
  • Les promener en laisse ou une autre activité afin d’observer leurs réactions et façons de fonctionner avec vous,
  • Leurs réactions avec vos enfants également,
  • Mais aussi de les observer vivre entre eux. Afin de mieux identifier la personnalité et le comportement de chacun.

Parfois, ce sera le plus malin qui sera l’élu, ou le plus câlin, ou le plus à l’écoute ou encore le plus joueur. Ce qui compte pour réussir l’adoption de votre chien, c’est que ça matche dans les façons d’être de chacun des protagonistes. Et ce sont tous les moments passés ensemble et éléments perçus durant ces moments qui vous donneront la solution. Celui qui a le tempérament qui s’adaptera le mieux à votre façon de vivre, de faire et d’être.

Il faut également prendre en compte la santé de l’animal ainsi que toute la dimension administrative. Identification, vaccination, vermifuges, carnet de santé. Et vérifier que toutes deux soient correctement organisées et à jour.

La connexion animale vous donne plus d’informations sur chaque animal

Si malgré toutes ces étapes, un doute persiste. Il est possible de faire une séance de communication intuitive avec les 2 ou 3 chiens retenus.

Avec l’expérience, une communicante animalière professionnelle peut définir assez précisément la personnalité de chaque animal. Ce qui vous permettra de mieux comprendre qui est chacun d’eux.

Cela vous aidera pour réussir l’adoption d’un chien. Car vous pourrez mettre ces informations en perspective avec la vie qu’il aura à vos côtés. Et voir si les besoins de chacun seront comblés. C’est-à-dire quels sont :

Communication animale pour connaitre chaque chien
  • Leurs tempéraments et caractères individuels,
  • Leurs atouts et leurs forces intérieures,
  • Les capacités d’adaptation,
  • Les besoins individuels principaux (explorer le monde, être entouré, faire des efforts physiques, être soutenu, être au calme…),
  • Leurs constructions intérieures, (c’est-à-dire si les choses sont claires dans leurs têtes ou si les émotions sont très prégnantes par exemple),
  • Leurs visions du monde et par conséquent, ce qui leur conviendra comme mode de vie et modèle éducatif,
  • Mais aussi, s’ils sont prêts à se séparer de leur mère. Ce qui est important pour avoir un adulte ayant confiance en lui et en son environnement.

Bon à savoir

Sevrage des chiots prend du temps

Ne pas négliger l’importance du moment de la séparation avec sa mère. Car le sevrage est une étape cruciale pour son avenir. Si la loi dit qu’un chiot peut être vendu (et donc aller chez son adoptant) après ses 56 jours (8 semaines). Il faut garder à l’esprit que le sevrage physiologique (c’est-à-dire la capacité à manger de l’alimentation solide) ne correspond pas automatiquement au sevrage affectif. Plus un chiot peut rester avec sa mère ; et plus il pourra mieux gérer ses émotions, inhiber certains comportements et intégrer les codes sociaux de son espèce. Ce qui garantit un chien adulte plus serein et épanoui. Par conséquent, si vous avez la possibilité, laissez le plus longtemps possible avec sa mère 12 semaines (3 mois). C’est la garantie d’un chien adulte mieux équilibré et plus facile à vivre.

Quelques conseils simples faciliteront l’arrivée de votre chiot à la maison. Tels que l’organisation de l’espace, comment faire la première nuit, sa nourriture…

La communication animale intuitive pour réussir, dès le début, l’adoption de votre chien

Vous y êtes, vous pouvez emmener votre Loulou à la maison. Le moment tant attendu est arrivé. Du bonheur à l’état pur. Vous avez pu vous y préparer et organiser son accueil à la maison. Et c’est le grand jour. Mais, et on ne s’en rend pas toujours compte, pour lui, ce grand jour sera surtout marqué par d’autres ressentis. Car, ce sera le jour de la séparation définitive avec sa mère, ses frères, ses sœurs. Ou de ses copains du refuge. Et dans tous les cas, des humains référents et de son environnement. On est tellement enthousiaste de son arrivée dans la famille, qu’on ne mesure pas très bien le choc potentiel. Car pour lui, c’est le jour de l’inconnu. Tout est nouveau et inconnu. C’est une étape majeure, qui sera plus ou moins bien vécue, selon la personnalité du chien.

La communication intuitive avec les animaux vous aide à ce stade de son adoption à différents niveaux. Elle vous aide à bien réussir l’adoption de votre chien en :

  • Vous transmettant les informations sur sa personnalité,
  • Vous informant de ce qu’il attend de vous,
  • Le préparant à ces changements importants,
  • Définissant les points de vigilance à avoir pour son intégration aux autres animaux de la maison
  • L’accompagnant pour faciliter ce passage par :

Connaître sa personnalité favorise la réussite de l’adoption de votre chien

Quel chien adopter pour réussir son adoption ?

Lors d’une séance avant l’adoption, vous avez, grâce à la connexion animale, connaissance des besoins individuels et spécifiques de votre chien, selon son tempérament ou son caractère. Comme un mode d’emploi personnalisé. Pour qu’il vous comprenne, coopère et se sente immédiatement en confiance avec vous.

Par exemple : “ne pas s’énerver si je ne comprends pas du 1er coup”, “me dire doucement si je ne peux pas faire ce que j’ai fait (sinon je vais être vite inquiet)”. Ou “me laisser venir vers vous quand je le décide”, “je peux être distrait mais je ferais de mon mieux”..

Savoir ce qu’attend votre chien de sa nouvelle famille

Grâce à une séance de communication animale, vous saurez également, ce qu’il attend de vous. Afin de savoir comment être et comment faire avec lui. Car cela dépend principalement de sa personnalité et donc de ses besoins pour se sentir en sécurité. S’il a beaucoup confiance en lui, ou au contraire s’il n’a pas confiance en lui, votre présence sera très différente. Et pouvoir identifier cela avant même que son adaptation commence, lui évitera des émotions inconfortables voire douloureuses.

Par exemple : écoute, cocon, câlins, présence, encouragements, dynamisme, l’emmener partout, jouer, avoir confiance en lui et son intelligence. Ou en sa bonne volonté, un rythme calme ou plus intense, des interactions modérées ou au contraire importantes…

Grâce à la communication animale intuitive, il est également possible de préparer votre futur compagnon. Il s’agit de transmettre de l’information. Car la communication animale fonctionne dans les deux sens. Nous pouvons recevoir des informations par l’énergie émise par les animaux. Et ils peuvent également faire de même et en recevoir de notre part.

La communication animale pour intégrer votre nouveau chien aux autres animaux de la maison

""

La communication animale est également un atout pour réussir l’intégration de votre nouveau chien quand vous avez déjà un ou plusieurs animaux à la maison. En “parlant” avec tous les animaux concernés, vous connaîtrez les besoins spécifiques de chacun pour une bonne intégration du nouveau venu. Comment ils envisagent son arrivée ? Ce qu’ils ne veulent surtout pas. Ainsi que le point de vue du petit nouveau. Vous pourrez ainsi veiller que chaque animal de la famille s’y retrouve. Et éviter des désagréments tels que du stress, des pipis partout, ou même des bagarres.

Une séance quand on a déjà d’autres animaux peut s’avérer très utile et efficace d’autant plus s’il s’agit d’un chat.

Par exemple : “je ne veux pas prêter mon panier”, “je veux bien un nouveau copain chien mais qu’il n’aboie surtout pas quand je suis proche de lui”. Ou “c’est chouette, on va pouvoir s’amuser tout le temps”…

Il peut cependant arriver que le chien de la maison n’accepte pas votre nouveau chien ou lui grogne dessus. Ou que le chat de la maison crache sur lui. Parler à vos animaux lors d’une séance permettra de définir les axes d’évolution possibles.

Voici également quelques conseils pratiques concernant la méthode de présentation de votre nouveau chien aux autres animaux de la maison, je vous conseille l’article de Wanimo Véto ainsi que celui de GlobalVet. Toutes les situations sont envisagées. Présentation avec d’autres Toutous, mais aussi chats ou Nac.

La communication animale vous aide à résoudre des problèmes à l’adoption

Résoudre problèmes d'adoption d'un chien

L’adoption est une période de changement intense. Et l’adaptation, même quand elle se passe bien, prend un certain temps. Il faut compter au moins 1 mois.

Il peut, cependant, il y avoir des problèmes, plus grands.

Notamment, en raison d’émotions intenses qu’il ne parviendrait pas à réguler. Ce qui peut engendrer des difficultés dans la mise en place d’un fonctionnement mais aussi d’un bien-être profond pour l’animal.

Les problèmes peuvent également venir des habitudes de votre nouveau chien qui ne sont plus appropriées et qui doivent changer. Mais les échanges et les modèles d’apprentissages ne semblent pas résoudre la situation.

Ou encore, l’origine peut se trouver dans son passé difficile voire traumatisant.

Dans tous ces situations, la télépathie animale vous aide à mieux comprendre ce qu’il se passe pour votre nouveau compagnon à 4 pattes. Les raisons qui le poussent à être ou à agir de la sorte. Et comment changer cela plus facilement.

Par exemple : un chien qui ne se rassure pas au fil des semaines, ou qui continue d’aboyer au moindre bruit. Peut-être qu’il s’inquiète quand les enfants jouent entre eux, il ne vient pas vers vous pour chercher le contact ou les caresses, il ne vous fait pas spécialement confiance…

Renforcer votre lien avec votre chien et réussir totalement son adoption

Communication animale pour réussir et renforcer votre lien avec chien adopté

Votre vie commune se passe globalement bien. Votre chien semble prendre ses marques. Cependant, vous ressentez peut-être une sorte de retenue de sa part. Ou un manque d’épanouissement sans savoir exactement ce dont il s’agit, ni comment changer cela.

Parfois, les animaux qui sont adoptés ont du mal à s’impliquer dans leur nouvelle relation avec leur propriétaires. Et ce, pour plusieurs raisons possibles :

  • La séparation avec son environnement précédent (humain, animaux, mère) qui ne se fait pas si facilement que cela,
  • L’attente d’un copain ou frère,
  • L’incertitude de rester définitivement avec vous (cela se retrouve beaucoup chez les chiens qui ont été abandonnés),
  • Sa personnalité.

Le dialogue intuitif peut évaluer ce lien et identifier pourquoi votre chien ne rentre pas complétement dans la relation.

Une séance de communication animale vous permettra de savoir :

  • Si effectivement, le lien est timide ou au contraire déjà bien installé malgré ce qui est observable,
  • Comment il vous voit, c’est-à-dire comme un ami, un supérieur, un censeur…
  • S’il a déjà bien confiance en vous ?
  • S’il aime ce que vous faîtes ensemble ?
  • Et si vous pouvez améliorer ou changer quelque chose pour qu’il se sente encore mieux ?

Dans tous les cas de figure, la communication animale intuitive vous permettra de :

  • Faire un bilan après quelques semaines, afin de savoir s’il faut ajuster quelques éléments ou pas,
  • Vous rassurer sur son bien-être et savoir comment il vit sa vie à vos côtés,
  • Lui donner la “parole” et connaître son point de vue,
  • Lui transmettre un message (on est fier de toi, on apprécie spécialement ta gentillesse…)

Conclusion

Réussir Adopter un chien sans pedigree

Votre nouveau compagnon à 4 pattes s’installe chaque jour un peu plus dans sa nouvelle vie avec vous. La promesse d’une incroyable expérience de vie pour tout le monde. Et je vous souhaite une belle aventure avec ce nouveau venu.

Cet article est un peu long, je le reconnais aisément. Mais tout ce qui est mentionné me semble important pour réussir l’adoption de votre futur chien. C’est également un article qui me tenait à cœur. Pour le bien-être des chiens et de vous, leurs adoptants. Ce qui est mon objectif à travers ma pratique en tant qu’interprète animalier professionnelle. J’ai également inséré en tant que propriétaire de chiens, des éléments qui me semblaient pertinents.

J’espère que vous avez pu y trouver toutes les informations que vous recherchiez concernant l’achat ou l’adoption d’un chien. N’hésitez pas à me faire savoir si, après votre lecture, des questions restent en suspens. Je vous répondrai et compléterai l’article. Mon mail est : resonance.marion(@)gmail.com. Et vous pouvez également me contacter afin de définir un rendez-vous pour une séance.

Article du 26 juin 2024


Témoignages et Avis

Temoignages communication animale