Chaine des pourquoi pour savoir les causes d'un problème

Chaîne des Pourquoi ? -Trucs de Coach

Exercice pour savoir ce qui ne va pas
Savoir ce qui ne va pas

Dans la série “Trucs de Coach”, je vous présente ici un exercice facile dans son principe. La chaîne des Pourquoi. Idéal quand on cherche l’origine de ses problèmes. Même si c’est inconscient au départ, cet exercice va vous amener vers plus de conscience. C’est son but principal.

Il aide également à moins souffrir en diminuant l’intensité des émotions. Et enfin, il permet d’aller le plus loin possible pour trouver les raisons profondes de nos agissements ou de nos ressentis négatifs. Je l’explique parfois lors de séances de coaching durant lesquelles j’utilise la Communication Intuitive pour approfondir chaque sujet efficacement.

Qu’est-ce que la chaîne des Pourquoi ?

Il s’agit de se poser, encore et encore la question Pourquoi à la réponse qu’on vient de donner.

Pour donner un exemple simple, imaginez un enfant qui est dans sa période des “Pourquoi”. Toujours à poser cette question. Mais ici, au lieu de demander pourquoi sur tous les sujets possibles, on va se demander pourquoi pour un seul sujet/thème. On va à la recherche de la vraie réponse. Pas toutes les réponses de l’Univers. 😉

Prenons un exemple :

Solution contre la peur

Pourquoi je n’ose pas dire ce que je pense de son travail à Moncollègue ?”. La réponse de niveau 1 sera : Parce que je ne sais pas comment le lui dire sans risquer de l’énerver”. Mais on ne s’arrête pas à ce niveau là, on va demander ensuite. “Mais pourquoi je ne veux pas l’énerver ?” (ou “Pourquoi je pense que cela va l’énerver”*). La réponse de niveau 2 sera : “”. Parce qu’il me fait peur quand il se met en colère”. Ce qui appellera la question suivante : Pourquoi j’ai peur quand il se met en colère ?”. Et la réponse de niveau 3 pourrait être Parce que je me sens inférieure à lui quand il s’énerve”. “Pourquoi ……..?”

Comme vous pouvez le voir, cet exercice permet de rentrer dans la précision, la profondeur et l’origine des choses. Alors qu’on a, le plus souvent, tendance à se contenter d’une réponse rapide et confortable. Et surtout on reste au niveau 1. Alors que les véritables réponses qui aident vraiment, sont dans les niveaux supérieurs.

A chaque réponse sincère trouvée, vous avancez vers la solution.

Vous l’avez compris, à la chaîne des Pourquoi, correspond une autre chaîne, celle des Parce que.

Mise en pratique de la chaîne des pourquoi

Pour votre première mise en pratique, je vous conseille de ne pas prendre un sujet trop trop sensible. Afin de vous familiariser avec l’outil. Ensuite, vous pourrez questionner les sujets plus ardus.

Prenez de quoi écrire

Ecrire crée un dialogue de réflexion intérieure

Prenez de quoi écrire afin de marquer tout ce qui vous vient, si vous aimez écrire (comme moi), ou au moins la chaine des Pourquoi et l’enchaînement des réponses (les parce que). Cela vous aidera à revenir dessus et de voir les choses plus clairement et avec du recul. Quand on écrit quelque chose, c’est déjà une mise en perspective différente qui se forme.

Formulez le plus précisément possible la question

C’est à dire le problème que vous rencontrez. Prenez le temps de bien formuler cette première question. Car c’est elle qui va ouvrir l’enchaînement de l’exercice. Il s’agit de situer précisément ce et pourquoi ça ne va pas.

Cette phase de formulation peut déjà être un peu difficile. C’est le cas quand on a pas trop osé s’arrêter sur l’ampleur de l’inconfort que la situation provoque en nous. Et que la stratégie jusqu’à ce jour tenait plus de l’évitement qu’autre chose.

Pas de soucis. Respirez un bon coup 🙂 , et revenez dessus calmement, sans pression. Essayez une première formulation et voyez ce que cela provoque en vous. Est-ce que le problème est vraiment exprimé tel que vous le vivez ? Et retouchez la question jusqu’à atteindre cette cohérence entre la question et le problème.

Pour savoir cela, portez votre attention en vous, en votre intérieur et répétez doucement la question pour évaluer s’il y a cohérence entre la question et le noeud ressenti.

On dit que se poser la bonne question est une partie de la solution. Alors prenez votre temps.

Prendre le temps de répondre à chaque étage de la chaîne des Pourquoi

La réponse est la question suivante

Il est important de ne pas sauter sur la première réponse qui vous vient en tête. Ce n’est pas forcément la vérité. Le cerveau s’économise en faisant cela, mais vous n’avez pas là le secret pour atteindre à la solution. Bien au contraire.

Donc, prenez votre temps, détendez vous, réfléchissez, mesurez, comparez pour voir si la réponse venue est exacte ou approximative. La vérité vous la ressentirez, dans un bien-être physique. Et non un confort intellectuel ou conventionnel/social.

Vous pouvez avoir des choix à faire dans votre chaîne des pourquoi, afin de formuler correctement une question, (comme dans l’exemple “Mais pourquoi je ne veux pas l’énerver ?” ou “Pourquoi je pense que cela va l’énerver.* ). Dans ces cas là, vous devez mesurer ce qui est le plus exact et le plus important pour vous. Et continuer la chaîne des Pourquoi selon ce choix.

Reprendre et reformuler la réponse précédente pour en faire un nouveau Pourquoi

Et ainsi de suite, vous pouvez avancer niveau après niveau jusqu’à la véritable raison de votre problème. Vous saurez que vous êtes arrivée à la cause première quand elle vous donnera un éclairage de l’ordre de l’évidence et que tout le problème s’éclaire d’une lumière de lucidité étonnante.

Cela peut se faire sur plusieurs jours. Car il faut vraiment être certaine de la véracité (non complaisante) de la réponse, pour ensuite pouvoir grimper d’un niveau.

Si vous arrivez dans une impasse, remontez à la réponse précédente et voyez si votre réponse était sincère ou plus une réponse mentale vite donnée.

A noter

Cet exercice s’adresse uniquement aux éléments dont vous êtes la protagoniste. Il ne s’agit pas de chercher la réponse sur le comportement d’autrui. Car il y a de fortes chances que vous vous trompiez. Ce serait plus des suppositions que des réponses. Et par principe, je conseille de s’occuper de soi-même, car c’est là qu’on a le plus le moyen d’agir pour notre bien-être. Et c’est cela le but de tout travail sur soi.

Par contre, si c’est l’action ou le comportement d’une autre personne qui vous fait souffrir, vous pouvez réaliser cet exercice. Mais en vous focalisant sur ce que vous vivez, vous, et non la tierce personne.

Par exemple :

Pourquoi je suis mal à l’aise quand Isabelle ……. ?

Parce que j’ai le sentiment de …..

Pourquoi j’ai le sentiment de …… quand Isabelle…….. ?

Parce que je suis démunie face à son/sa …….

Voilà, vous avez là un très bon outil pour savoir pourquoi ça ne va pas, en vous et donc ce qui provoque de l’inconfort ou vous perturbe. Et donc vous pourrez y apporter le changement adéquat pour retrouver votre alignement et vous remettre en mouvement en ce qui concerne ce problème.

N’hésitez pas à me poser des questions ou à me demander des conseils.