Résonance Poney

Noisette, ponette, 5 ans

« J’ai souvent faim. J’aime  bien manger, cela m’occupe. Je suis gentille avec les autres. La vie est douce ici. Même quand on travaille ce n’est pas difficile. Nos patrons font bien attention à ce que tout se passe bien et que nos petits cavaliers prennent bien soin de nous.

Moi, tu veux que je parle de moi ?! Mais moi c’est nous. Je n’existe pas sans les autres [les autres chevaux de l’écurie], ils sont plus qu’une famille, ils sont une partie de moi. Je suis une mère avec eux. Et ma tétine gonflée représente cela. Je vis fondamentalement mon rôle de femelle et parfois j’aimerai vivre cela avec plus d’intensité, dans ma chaire.
Oui, j’aimerais être maman. Vivre le lien que j’ai avec les autres poneys encore plus intensément avec un poulain qui serait celui de tous les autres. Je prendrais soin de lui et pourrais lui montrer toutes les beautés du monde ici, avec notre famille [humains et chevaux].
Ce serait pour moi un accomplissement total. Je ne le vis pas mal de ne pas être maman mais ce serait ma participation, mon cadeau et la concrétisation de tout l’amour que je vis et que je ressens en moi.
Ma mamelle gauche représente cette attente. Rien de mal car c’est de l’amour qui me constitue. Mon corps exprime ma demande profonde.

J’aimerais des petits massages doux pour qu’elle sente [ sa tétine] qu’elle a été prise en considération et qu’elle sache que vous savez qu’elle existe. De la tendresse sur cette demande d’amour. Mais rassure les [ ses propriétaires], je vais très bien.
Jusqu’à ce que je puisse avoir un poulain, je pourrais vivre avec mes amis en étant physiquement plus proche. J’ai besoin de contacts physiques pour matérialiser tout cet amour.

Avec les petits cavaliers c’est pareil, j’aimerais qu’ils prennent le temps de me caresser longtemps, pas seulement me brosser.
Rassures tout le monde, je vais bien. Je peux attendre, il y a tellement d’amour ici. »

 

Bilan

Grâce à cette communication, on sait que Noisette souhaite un poulain, mais que tout va bien et quelle peut attendre si cela n’est pas possible tout de suite. Elle donne également des indications assez précises sur ce qui lui permettrait d’être encore mieux, avec les autres chevaux de l’écurie et les cavaliers du club.
Au début elle parle du troupeau, comme si elle était déléguée, je lui ai demandé de se concentrer sur elle. On voit cependant que le troupeau est très important dans sa vie et sa façon d’appréhender sa vie ; ce n’est pas toujours le cas dans les communications ; c’est son envie de materner et de donner de l’amour qui donne cette orientation à la Communication et c’est quelque chose à prendre en compte pour qu’elle continue à se sentir bien.

Noisette n’avait pas de message spécifique à transmettre au nom du troupeau, c’était sa première communication et certains chevaux peuvent avoir besoin de parler de choses pas très importantes avant d’aller au coeur du sujet qui les préoccupe réellement. Un peu comme nous parfois !